Le chant des vignes,
les vins et la biodynamie

Un film de Stéphane Durand et Rémy Marion

Produit par Pôles d’Images

     En parcourant les vignes en toutes saisons en compagnie de vignerons tout à la fois paysans, naturalistes, explorateurs scientifiques et poètes sensibles, nous découvrirons la vie sauvage qui s’épanouit et tisse d’innombrables interdépendances de manière à constituer comme un seul grand organisme vivant. Le vigneron produit un vin de meilleure qualité, respectueux à la fois de la santé de la terre, de l’environnement, des paysans comme des consommateurs. 

  

     Il devient le chef d’orchestre d’un équilibre dynamique, en quête permanente et attentive du bon compromis. Il est l’initiateur d’un dialogue délicat entre les interprètes sauvages et domestiques, l’animateur d’une réconciliation enrichissante. Il apprend à être un négociateur subtil et un véritable producteur de biodiversité (producteur d’orchidées, de papillons, de rossignols, de loutres ou de chamois), donc de biens communs.

     C’est l’histoire de ces femmes et de ces hommes qui ont décidé, une bonne fois pour toute, de tourner la page d’une agriculture conventionnelle aux pratiques destructrices et appauvrissantes pour partager leur territoire et leur histoire non plus seulement avec les plantes et les animaux dont ils ont la maîtrise et la responsabilité mais aussi avec toute cette vie sauvage foisonnante qui, si on lui en laisse l’opportunité, peut être source de nombreux bénéfices. Et tous de s’émerveiller devant l’exubérance de la vie sauvage revenue là où des générations de prédécesseurs se sont épuisés à la repousser et à la détruire. En travaillant à accueillir la faune et la flore sauvages sur leurs terres, ces nouveaux paysans inversent heureusement la tendance actuelle de la biodiversité française à disparaître, une érosion qui touche essentiellement la biodiversité champêtre. Ils démontrent ainsi que l’on peut être à la fois amoureux de la nature sauvage et de la nature domestique. Leur enthousiasme communicatif change radicalement notre regard sur nos campagnes soi-disant sinistrées et indique, preuves à l’appui, qu’un autre monde est possible.